Make your own free website on Tripod.com

 

 

5e Régiment

Cuirassiers

2e Escadron

Les trompettes ne portent pas la cuirasse

 

L'arrêté consulaire de Napoléon Bonaparte du 1er vendémiaire an XIII (24 septembre 1803) sur l'organisation de l'Armée fixa à 80 le nombre des régiments de cavalerie :

  • 2 de carabiniers et 12 de cuirassiers (Grosse cavalerie)
  • 30 de dragons (Cavalerie de ligne)
  • 10 de hussards et 24 de chasseurs à cheval (Cavalerie légère)
  • 1 de grenadiers à cheval et 1 de chasseurs à cheval (Garde impériale)

Napoleon au passage des Alpes

Ainsi naquirent les douze régiments de cuirassiers (quatorze à partirdu 24 décembre 1809) qui, au début de la campagne de 1805, étaient regroupésen trois divisions :

- Division du Général Nansouty comprendait les 2e 3e 9e 12e cuirassiers

- Division du Général d'Hautpoul comprendait les 1er 5e 10e 11e cuirassiers

- Division du Général Espagne comprendait les 4e 6e 7e 8e cuirassiers

Chaque régiment, formé de quatre escadron (cinq de 1806 à 1809) á chacun deux compagnies, comptait environ 500 sabres (800 à partir de fin 1806).

Les cuirassiers surnommès "Les gros talons" ou "Les hommes de fer"; entraînés dans des charges sanglantes par leurs impitoyables trompettes, faisaient "trembler le soleil" sur tous les champs de bataille.

Les cuirassiers écrivirent des pages glorieuses jusqu'à leur dernier et héroïque coup de sabre à Waterloo, un épisode de haute valeur militaire, mais qui marqua la fin de l'Empire et de sa fantastique epopée.

Face aux torrents de cavaliers qui le chargaient, Wellington ne put s'empêcher de lancer un ardent "SPLENDID".

Notre groupe historique

NOTRE GROUPE HISTORIQUE

Envoie un E-Mail: Cuirassier@yahoo.com                    Merci à Alan Cerri (12e Cuirassiers)